Aide humanitaire: les besoins humanitaires

Les besoins humanitaires

Aide humanitaire Afrique de l'est

 

L’aide humanitaire

L’aide humanitaire fait référence à la fourniture d’une assistance humanitaire essentielle, appropriée et immédiate pour ceux qui sont victimes d’une catastrophe, s'appuyant sur ​​une évaluation rapide des besoins et conçue pour contribuer efficacement et rapidement à leur prompt rétablissement. Elle consiste en distribution de biens d'une quantité et d'une qualité spécifiques, à un nombre déterminé de bénéficiaires, selon des critères de sélection qui cernent les besoins réels et les groupes qui sont le moins en mesure de subvenir à leurs besoins.

 

humanitarian aid icons

 

La nourriture

Dans chaque situation, il est essentiel d'établir tout d'abord si l'approvisionnement alimentaire est une réponse pertinente et ensuite de définir et décrire la composition des aliments fournis, après une étude adéquate et complète des besoins. Dans tous les cas, il est nécessaire de s'assurer que les dons alimentaires sont appropriés sur le plan culturel et nutritionnel pour la population affectée et que les coûts de leur achat, du transport, du stockage et de la distribution sont réduits au maximum.

L'aide alimentaire ne sera pas nécessaire là où les catastrophes n'ont pas d'effet majeur sur les stocks alimentaires ou les cultures, lorsque l'impact est très localisé ou quand les marchés continuent de fournir un accès aux besoins de base. Elle ne le sera pas non plus lorsque les populations sont en mesure de s'appuyer sur leurs propres économies ou réserves alimentaires.

 

Humanitarian aid for Nepal Earthquake victims

 

L'abri d’urgence

Le logement est un facteur critique pour la survie dans les phases initiales d'une catastrophe. Au-delà de la survie, un abri est nécessaire pour la sécurité et la protection personnelle, la défense contre les éléments et pour résister aux problèmes de santé et à la maladie. L'aide au logement est fournie aux ménages individuels pour la réparation ou la construction de leur foyer ou pour l'installation des familles déplacées dans des refuges ou des communautés existantes. Lorsqu’il n'est pas possible de fournir un abri individuel, un abri collectif est mis à disposition dans des bâtiments ou structures publics suffisamment grands, comme des entrepôts, des halls ou des casernes ou dans des camps organisés d'une façon temporaire ou spontanée.

 

Les articles non alimentaires

Les personnes qui ont tout perdu dans une catastrophe ont besoin de marchandises et de fournitures de base culturellement appropriées pour maintenir leur santé, leur intimité et leur dignité, pour répondre à leurs besoins d'hygiène personnelle, pour préparer et consommer les aliments et pour atteindre des niveaux nécessaires de confort thermique. Il peut s'agir alors de vêtements, de couvertures, de literie, de poêles et ustensiles de cuisine, de récipients à eau et de produits d'hygiène.

 

L'eau, les installations sanitaires et la promotion de l'hygiène

Le manque d'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires est une cause majeure de décès, de maladie et de perte de dignité dans la plupart des pays pauvres du monde. Plus de 1,10 milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable et plus de 2,6 milliards de personnes n'ont pas accès aux installations sanitaires de base. Plus de 2 millions de personnes, en majorité des enfants de moins de 5 ans, meurent chaque année en raison du manque d'un meilleur approvisionnement en eau et d'installations sanitaires de base.

Les problèmes causés par un manque d'accès à l'eau potable et d'installations sanitaires sont amplifiés lors de catastrophes et de crises, et sont de plus en plus influencés par les changements climatiques, l'urbanisation rapide non planifiée, les épidémies et les pandémies croissantes, les mouvements de population et les conflits. Le manque d'eau potable est la cause sous-jacente la plus fréquente et la plus évitable de maladies et de mort dans le monde d'aujourd'hui.

Emergencies have major consequences on the health of affected populations. Children and women are particularly vulnerable to malnutrition, disease and violence. In the past decade, an estimated 2 million children have died as a result of armed conflict alone. This is largely due to the interruption of existing health and social services. This is often compounded by population displacement, lack of access to food and other essential commodities, overcrowding, and poor water and sanitation facilities. Excess morbidity and mortality results from the indirect causes of conflict or natural disasters, such as malnutrition and communicable diseases.

 

La santé en situation d’urgence

Les situations d'urgences peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé des populations touchées. Les enfants et les femmes sont particulièrement vulnérables à la malnutrition, à la maladie et à la violence. Au cours de la dernière décennie, on estime que 2 millions d'enfants sont morts uniquement à cause de conflits armés. C’est dû en grande partie à l'interruption des services de santé et services sociaux existants. La situation est souvent aggravée par les déplacements de population, le manque d'accès à la nourriture et autres produits essentiels, la surpopulation et la mauvaise qualité de l'eau et des installations sanitaires. L'excès de morbidité et de mortalité résulte donc des causes indirectes provoquées par le conflit ou la catastrophe naturelle, tels la malnutrition, les maladies contagieuses et le traitement tardif ou inadéquat de blessures.

 

Les programmes de transferts monétaires et de bons d’alimentation

Le type d'aide d'urgence nécessaire après une catastrophe est souvent facile à identifier. Par exemple, les victimes de tremblement de terre, d'inondations et d'ouragans ont presque toujours besoin d'un abri d'urgence. La façon dont il est livré aux bénéficiaires visés peut faire une énorme différence dans leur rétablissement à plus long terme, en leur permettant d'acquérir plus de contrôle sur leurs vies et d'améliorer leurs chances de survie. La réponse d'urgence à grande échelle repose souvent en grande partie sur l’acheminement de cette aide de l'extérieur de la zone touchée, nécessitant des investissements importants en logistique, en infrastructures et en ressources humaines. Parfois, cela risque d’accroître la vulnérabilité en étouffant les mécanismes locaux d'adaptation (par exemple, en encourageant la dépendance) et court-circuiter les marchés locaux. Dans certains cas, des articles de secours nécessaires requis d'urgence peuvent être achetés sur place et n'ont pas à être apportés de l'extérieur.

Par conséquent, dans certaines circonstances, une manière plus appropriée et efficace de fournir une aide d'urgence peut être de distribuer des coupons (à échanger contre une gamme limitée d’articles de première nécessité) ou même de l'argent aux victimes de catastrophes, là où les marchés locaux sont en mesure de fournir les éléments requis. Cette méthode d'assistance a l'avantage d'être relativement peu coûteuse à mettre en œuvre (plus d'argent peut ainsi aller directement aux bénéficiaires). Elle est également plus souple pour les bénéficiaires, car ils peuvent décider eux-mêmes pour quels articles dépenser l'argent ​​et elle soutient l'économie locale.

Dans la pratique, les programmes de bons ou de distribution d’espèces peuvent avoir des inconvénients. La distribution d’argent comptant présente des risques de sécurité à la fois pour l'agence qui le distribue et le destinataire. Ces programmes sont plus sécuritaires lorsque les bénéficiaires ont un compte en banque (ce n’est pas toujours le cas dans de nombreux pays). En outre, l’argent ou le bon doit être donné dans la famille à la bonne personne, afin de s'assurer qu'il est utilisé pour des achats essentiels. Le contrôle des ressources familiales est une question sociale, culturelle, religieuse et de genre, qui doit être prise en compte dans la planification des programmes de transferts monétaires ou de bons. Les programmes de bons prennent habituellement un certain laps de temps à se mettre en place sur le plan administratif, ce qui rend leur usage limité au début de la phase d'urgence.

 

 

 

Pour en savoir plus

- ReliefWeb: Informations sur le site Web des situations d'urgence complexes et les catastrophes naturelles

 

coalition