En attendant la paix, une famille subsiste avec peu | Coalition humanitaire